Mesure d'empoussièrement Amiante

Contrôle d'empoussièrement amiante

L'amiante est un matériau dangereux, du fait de sa texture fibreuse : des particules microscopiques sont libérées par désagrégation et sont susceptibles d'être inhalées par ceux qui sont à son contact. Elles migrent alors dans les voies respiratoires et sont la cause de maladie graves (cancers, fibroses, etc.) Un matériau amianté dans un mauvais état de conservation ou sur lequel on a procédé à des travaux de retrait ou de confinement peut libérer des fibres d'amiante. C'est pourquoi un contrôle de l'air s'impose.

Dans quels cas un contrôle d'empoussièrement amiante est-il obligatoire ?

1. Suite à l'évaluation de l'état de conservation des matériaux et produits de la liste A

Si l'état de conservation est caractérisé par un score de niveau 2, une mesure d'empoussièrement dans l'air est effectuée dans les 3 mois qui suivent la remise du rapport de repérage ou de la dernière évaluation de l'état de conservation au propriétaire.

Si le niveau d’empoussièrement mesuré dans l’air est inférieur ou égal à la valeur de cinq fibres par litre, le propriétaire fait procéder à l’évaluation périodique de l’état de conservation des flocages, calorifugeages et faux-plafonds contenant de l’amiante dans un délai maximal de trois ans à compter de la date de remise des résultats des mesures d’empoussièrement ou à l’occasion de toute modification substantielle de l’ouvrage ou de son usage.
Si le niveau d’empoussièrement mesuré dans l’air est supérieur à cinq fibres par litre, le propriétaire fait procéder aux mesures conservatoires, puis à des travaux de confinement ou de retrait de l’amiante dans les 36 mois.

2. Après travaux de confinement ou de retrait

A l’issue de travaux de confinement ou de retrait de flocages, calorifugeages ou de faux-plafonds amiantés, le propriétaire doit faire procéder à une mesure du niveau d’empoussièrement après démantèlement du dispositif de confinement.

En quoi consiste une mesure d'empoussièrement ?

Le diagnostiqueur visite les lieux et réalise un prélèvement d'air conformément au programme 144 du COFRAC. Le filtre issu du prélèvement est envoyé pour analyse à un laboratoire agréé COFRAC Essai en Microscopie Electronique à Transmission Analytique. 
Le diagnostiqueur rédige ensuite son rapport de synthèse qui est remis au propriétaire contre accusé de réception.

Pour en savoir plus, consultez notre site dédié aux mesures d'empoussièrement.

Télécharger la fiche produit Demander un devis