Risques

Création d'une information sur le risque Radon

18-03-16

L'ordonnance du 10 février 2016 portant diverses dispositions en matière nucléaire prévoit que les bailleurs et vendeurs de biens immobiliers situés dans des zones exposées aux radon informent les locataires et acquéreurs du risque.

Une information radon ajoutée à l'Etat des Risques

L'Etat des Risques Naturels Miniers et Technologiques (ERNMT) sera complété d'une information portant sur le risque d'exposition au radon. Cette disposition entrera en vigueur au plus tard le 1er juillet 2017.

Des "zones à potentiel radon" seront définies par arrêtés. Une cartographie nationale viendra préciser les niveaux de risques (fort, moyen, faible). Les niveaux de référence de concentration de radon dans l'air seront définis après avis de l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN).

Le risque radon dans les habitations

Le radon est un gaz naturel radioactif produit par les sous-sols granitiques et volcaniques. Des régions comme la Bretagne, le Massif Central, les Vosges et la Corse sont particulièrement concernées.

Le radon se diffuse dans l'air et, par effet de confinement, se retrouve à des concentrations plus élevées à l'intérieur des bâtiments. L'exposition au radon de manière prolongée et à des concentrations excessives augmente le risque de développement de cancer du poumon chez l'homme.

Des mesures pour surveiller et diminuer l'exposition au radon

Les propriétaires ou exploitants d'immeubles bâtis situés dans les zones à risque devront  assurer une surveillance de l'exposition au radon. Au-dessus de certains seuils de concentration,  ils devront mettre en œuvre des mesures pour réduire l'exposition et préserver la santé des occupants des bâtiments.

Deux types d'actions peuvent être réalisés pour diminuer la concentration en radon :

- renforcer l'isolation entre le bâtiment et le sol pour empêcher le radon de pénétrer (colmatage des fissures et des passages de canalisations...)
- améliorer les systèmes de ventilation et de renouvellement de l'air intérieur

Le radon déjà surveillé dans certaines catégories de bâtiments

Dans les départements à risque, la mesure du radon est déjà obligatoire dans certains ERP (bâtiments d'enseignement, sanitaires et sociaux, thermaux et pénitentiaires) occupés au moins une heure par jour, ainsi que pour certaines catégories d'activités professionnelles dans des lieux souterrains occupés au moins 200 heures par an.